Yrysbleue et Willaparis de Virloinval de Voiturienvenir
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -65%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
Voir le deal
209 €

Trois serments et un banquet.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Trois serments et un banquet.

Message  Sorane le Ven 12 Nov - 3:12

[Salle de réception du Château, le 11 et 12 novembre 1458]

Après [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], il est de coutume de faire ripaille... et de festoyer. Cette fois-ci, une surprise sera également au menu, avec deux autres serments échangés à la clé et une double raison de se réjouir.


La patronne a donné des directives très claires, elle ne sera pas de retour avant le soir tard, peut-être même seulement au matin, aussi elle tenait à s'assurer que tout serait prêt le samedi pour recevoir les convives et les invités du mariage et préparer la surprise qu'elle réserve au couple.

Cela fait deux jours déjà que tous les domestiques sont à l'oeuvre, qu'ils se démènent pour suivre au pied de la lettre les directives qu'elle a laissées. Il s'agit de mettre à l'honneur et de fêter le mariage de la douce soeur de la patronne, et à leur façon, ils souhaitent tous faire de leur mieux, s'associer au bonheur du couple et à y participer par leur implication.
S'ils apprécient en général leur patronne qui est juste, ils adorent sa soeur, toujours d'agréable humeur, toujours à leur écoute et qui leur apporte toujours du réconfort, des mots emplis de gentillesse et de bonté.

Tout sera donc parfait pour ce jour si merveilleux... Tous le souhaitent.


[Aux Cuisines]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aux cuisines, des marmitons avaient été embauchés pour l'occasion et les chefs de cuisine les surveillaient attentivement, il y allait de leur réputation. Le banquet devait être succulent.
Aussi on épluchait, on assaisonnait, on découpait, on décrochait les salaisons, on rôtissait paon, dauphin, volaille, cochonnailles, chevreaux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les épices dansaient la sarabande de plat en plat, retrouvant bien souvent le miel comme compagnon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Toute la vaisselle est de sortie, elle danse dans les mains des servantes, pour être dépoussiérées, lustrées, décorées.

[Dans la salle de réception]

De longues et spacieuses tables de banquet en bois massif étaient alignées et dressées, entourées de longs bancs de bois, recouverts de coussins aux couleurs de Couches.
Des tranchoirs en pain de pays, une coupe à boire, une cuillère, une pique à viande et une touaille marquaient l'emplacement de chaque convive.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur l'estrade, siégeaient d'imposant fauteuils devant une table de bois rare ornementées et décorées de fleurs, marquant ainsi les places d'honneur des mariés et de la famille proche.

Dans le fond, une autre table sur laquelle furent disposées bassine, pot de terre.
Et accrochée aux murs, surplombant le tout, la bannière de Couches est accompagnée d'une nouvelle bannière, celle de Saint Gervais.

[Dans la cour]

Des Jongleurs et amuseurs, troubadours et musiciens s'exercent à leur art, au milieu de stocks de denrées et des fournisseurs venus livrer leurs commandes.


[Très tôt le matin du 13 novembre 1458]

L'attelage venait tout juste d'arriver dans la cour du Château enfin désertée à cette heure matinale.
Mais le silence de la nuit n'avait guère gagné le Château où beaucoup s'affairaient encore en cuisine et dans la salle de banquet pour veiller aux derniers préparatifs.

Après avoir veillé que Circelia trouvait le repos de son berceau sans encombre et malgré la fatigue du voyage, Sorane ignora l'appel de sa couche pour se rendre aux cuisines et dans la salle de banquet et vérifiait que ses directives avaient été suivies.

Oui pas de doute, tout semblait prêt... Un travail exceptionnel avait été effectué et tout en lançant quelques ordres pour la forme, elle distribua sans compter ses compliments auprès des artisans de cette fête qui s'annonçaient réussie, ne manquant pas de constater combien chacun de ses compliments venait illuminer le visage fatigué mais fier de ses gens.

Une dernière directive lancée, concernant l'ouverture des portes en fin de matinée et sur l'accompagnement et l'accueil des invités et elle rejoignit sa chambre pour y goûter quelques heures de repos.


Dernière édition par Sorane le Dim 14 Nov - 1:30, édité 1 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sorane
Sorane

Messages : 222
Date d'inscription : 18/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Theudbald le Sam 13 Nov - 10:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Devant le château]

Le héraut arriva dans la matinée avec le convoi auxerrois, une colonne composée de la voiture de la duchesse, de quelques hommes d'armes montés et de reîtres, ainsi que d'une vingtaine d'archers longs bourguignons sur leurs palefrois.
Les gens de garde au portail de Couches furent salués, quelques mots échangés par politesse. Les gens de guerre auxerrois commencèrent d'installer leur bivouac aux abords du château. Bourgogne descendit de cheval pour se dirriger à la voiture et y aider sa suzeraine à en descendre.
Theudbald
Theudbald

Messages : 6
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Tonnerre, Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Ingeburge le Sam 13 Nov - 13:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Devant le château]

Une bonne quarantaine de lieues séparait Auxerre de Couches et si pour certains la distance pouvait paraître considérable, pour d'autres, il n'en était rien. C'était précisément le cas d'Ingeburge qui était une voyageuse au long cours et qui, semaine après semaine, mois après mois, saison après saison, était sans cesse sur les routes que ce soit dans le cadre de ses fonctions épiscopales et cardinalices, de ses deux offices royaux ou comme présentement, à l'occasion de mondanités. Et c'est pour un raout que ces derniers jours, la duchesse d'Auxerre, entourée de tout son train, parcourait les routes bourguignonnes, quittant son repaire du nord pour rejoindre le Morvan. Confortablement installée sur la banquette dans son carrosse et correctement couverte de peaux et fourrures – elle n'avait pas encore exigé, l'hiver n'étant point encore là, que l'on installe sur le sol un récipient empli de braises rougeoyantes – Ingeburge n'avait guère perdu son temps à somnoler ou à regarder vers l'extérieur et elle s'était consacrée, comme à son habitude, à diverses tâches. Elle avait ainsi pris connaissance des dernières lettres reçues, prié à intervalles réguliers, consulté quelques esquisses de blasons et arbres généalogiques et avait aussi conversé avec ceux ayant pris place avec elle à l'intérieur de la voiture. Le voyage avait donc été productif et s'était déroulé sans encombre, l'habileté du cocher et la solide escorte constituant de sécurisantes garanties.
Peu avant l'arrivée à Couches, une halte avait été effectuée dans une auberge afin que ceux qui le souhaitaient puissent se restaurer et se rafraîchir quelque peu. Ingeburge avait donc profité de cette ultime étape pour changer de vêtements et se faire recoiffer, piochant négligemment ses doigts dans un drageoir et avalant quelques lampées d'au fraîche. Moins d'une heure après la reprise de la route, le château de Couches avait surgi, droit devant eux.

Le carrosse frappé de Croix de Saint-André écarlates et de briquets stylisés laissant échapper des flammes s'immobilisa dans la cour et la portière fut ensuite ouverte. Ingeburge, après avoir passé ses gants de peau et rabattu la capuche de sa mante pelissée sur sa tête, apparut dans l'encadrement puis posa une main sur le bras de Theudbald venu l'aider descendre, l'autre retenant ses jupes. Ainsi assistée, elle mit pied à terre et, d'un geste coutumier, resserra ensuite les pans de son manteau autour d'elle; en ce jour, elle étrennait une de ses dernières commandes, à savoir une mante de velours noir rebrodée de motifs moirés et sombres figurant des feuilles de chêne, des brins de houblons et des fleurs d'aubépine. Après avoir murmuré un remerciement à l'adresse de son vassal, elle fit quelques pas, toujours appuyée sur ce dernier, son regard opalin détaillant avec acuité les entours. Puis, elle se retourna vers le convoi, à la recherche de ses autres compagnons de voyage.
Ingeburge
Ingeburge

Messages : 5
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 102
Localisation : Auxerre

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Beatritz le Sam 13 Nov - 18:40

[En route]

La Duchesse de Nevers était dans son coche, en provenance de Chablis, et après une escale à Dijon. Elle était avec sa dame de compagnie, la jeune Eloïce de Velten, auvergnate et délicate. Enfin, depuis son retour en Bourgogne, reprenait-elle une vie mondaine à la hauteur de son caractère : se montrer, voir, être vue... Parler et connaître beaucoup de monde, quand bien même elle n'était pas physionomiste, quand bien même elle oubliait presque à coup sûr les visages. Mais son esprit n'avait pas son pareil pour retenir les titres, armes et alliances avantageuses, de sorte qu'un simple mot lui indiquant l'identité des personnes qui lui faisaient face lui rendait toute son aisance et sa verve.
Et dans le monde, quoi de plus indiqué qu'une dame de compagnie pour résoudre tous les petits tracas : trouver à qui remettre sa cape à l'entrée, faire porter de l'eau ou des sels en cas de malaise, recueillir les confidences et commentaires sur la toilette de ces dames... en la matière, la jeune Eléïce n'était pas en reste, puisqu'elle était artiste et élève des meilleures couturières - comme la rombière Castelmémère, grand-mère de Béatrice, mais la Duchesse de Nevers ne se hasarderait jamais à prendre son insupportable grand-mère comme dame de compagnie. Non, il fallait de la fraîcheur, de l'élégance, et une pointe d'esprit. Eléïce était parfaite ; tout au plus pouvait-on se plaindre que, du fait de son ouvrage abondant auprès de ses maîtres couturières, elle ne fût pas incessamment à la suite de sa maîtresse, Béatrice de Castelmaure-Frayner. Celle-là n'en goûtait que davantage les occasions qu'elle avait de se trouver avec sa dame de compagnie.

Dans le coche, on avait droit à des discussions de cet ordre :


-"Pensez-vous que le gris perle demeurera à la mode après l'hiver ?"

Ou bien :

-"Le problème de ces robes pour la grossesse, c'est qu'on ne sait jamais à quel moment il est bon de les faire adapter pour le port de tous les jours... On ne sait jamais quand on cessera d'enfanter !"

C'est dur, d'être une femme, hein ?

[A l'huis de Couches]

Le cortège composé d'hommes d'armes de la Souveraine de Bolchen, de sa camériste, de son cocher, et de sa délicieuse dame de compagnie, arriva enfin à Couches, à l'heure dite, par grand miracle. Le cocher avisa le garde, dit :

-"La Duchesse de Nevers, Comtesse du Lauragais, Vicomtesse de Chastellux, Baronne de Chablis et de Laignes, vient honorer l'invitation de la Vicomtesse de Couches."

Et attendit.
Beatritz
Beatritz

Messages : 3
Date d'inscription : 13/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Orantes le Dim 14 Nov - 11:42

[Aux abords du Domaine ]

C’est avec un contentement certain que le jeune Volvent avait reçu d’abord l’invitation du sire Willaparis pour ses épousailles avec la sœur de la Vicomtesse de Couches. Malheureusement, il n’avait pas pu faire le déplacement jusqu’en Helvétie, ses affaires le retenant à Dijon. Aujourd’hui c’est sur une belle monture qu’il venait d’acquérir à la foire de Cosne qu’il chevauchait jusqu’au domaine de la Famille de Voiturienvenir. La Vicomtesse elle-même lui avait fait l’honneur de prendre la plume pour le convier aux festoiements qui devaient couronnés le mariage de sa sœur. A la vue du castel, il ralentit un peu le pas de son palefroi de manière à attendre Maurin, son valet dont la tenue orientale et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] contrastaient avec la campagne bourguignonne déjà toute empreinte des premières rigueurs de l’automne. L’air lambin du maure et l’allure traînante de la mule qui l’amenait eut le don d’excéder le jeune Orantes.

Diantre que nous chantes-tu là encore ? Par le Sans-Nom, ta nonchalance va encore nous mettre en retard. Vas-tu faire avancer ce maudit baudet et oublier Bagdad !
Orantes
Orantes

Messages : 2
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Clémence de l'Epine le Dim 14 Nov - 16:25

N'a-t-on pas déjà assez dit que jamais Clémence de l'Épine ne refusait une invitation ? Pas assez puisqu'une nouvelle fois nous nous autorisons à le répéter ici. Arrivée depuis peu en Bourgogne, elle était ravie que ses origines champenoises et sa récente installation ne l'excluent pas tout à fait des cérémonies et autres mondaines occasions. Il aurait été insensé de ne pas répondre par l'affirmative à toute sollicitation. Il était primordial pour elle de connaître la noblesse bourguignonne et d'élargir ainsi ses horizons et son... carnet mondain.

Or donc, elle avait décidé de se rendre à Couches selon l'agréable invitation de la Vicomtesse. Elle suivait de très près mais de façon fortuite le convoi souverain, si bien que lorsque le coche de la Demoiselle de l'Épine se présenta aux portes, l'escorte de la Duchesse de Nevers n'avait pas encore pénétré dans l'enceinte. Attendant son tour qui viendrait très prochainement, la Lioncelle jeta un œil au petit valet qui avait la chance de voyager confortablement installé avec elle. Pourtant, il semblait maussade, presque agacé. Sans doute la tâche qui lui avait été confiée récemment n'était-elle pas de celles qu'il recherchait et dont il pourrait se vanter ailleurs avec gourmandise... Clémence lui jeta un regard lourd de reproches : on n'avait pas à méjuger ouvertement une obligation dont on avait la charge. Même si le rôle n'était pas des plus valorisants. La jeune femme laissa courir son attention vers la charge dont il était justement question et un soupir dépité s'échappa de ses lèvres.

Car Clémence était accompagnée de cette petite chienne Fiora dont elle avait reçu la garde depuis peu. La levrette refusait toujours obstinément de trottiner aux côtés de sa nouvelle maîtresse, comme n'importe quel chien pourrait le faire avec joie et reconnaissance. Cependant, il fallait bien initier l'animal à la vie bourguignonne, comme Clémence tentait elle-même de le faire. Aussi, si la chienne ne souhaitait marcher de son plein gré, soit, on la forcerait à voir du pays : c'est pourquoi, toujours, un valet se tenait à la suite de Clémence de l'Épine avec dans les bras, une levrette naine italienne peu farouchement opposée à ce genre de pratique, d'ailleurs. Elle semblait régner sur son royaume et il lui était plaisant de ne pas avoir à y poser la patte. Mais un jour, oui, un jour, celle-là lui obéirait au doigt et à l'œil...

En attendant, elle avait mieux à faire que de s'intéresser de façon active à l'éducation d'une chienne paresseuse et inutile. Il lui fallait se montrer aux nobles de Bourgogne, que ceux-ci la remarquent et parviennent définitivement à mettre un nom sur son visage ou plus vraisemblablement un visage sur son nom.


"Colin, tâchez de sourire ou d'avoir au moins la mine avenante, quand vous vous montrerez avec Fiora. Cela serait préférable pour moi ... mais surtout pour vous."

Et en recommandation muette, elle vint flatter le sommet du crâne de la petite chienne. Non sans une certaine aversion perplexe. Elle n'avait aucunement l'habitude de se prêter à ce genre d'affection, que ce soit avec le genre humain ou animal...
Clémence de l'Epine
Clémence de l'Epine

Messages : 1
Date d'inscription : 13/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Mallory le Dim 14 Nov - 18:27

[Aux abords du Domaine de Couches - le 13ème jour du mois de novembre de l'an 1458]

Levée à l'aube, Mallory ne mit pas longtemps à se préparer et à se vêtir de ses plus beaux habits. La jeune femme extrêmement méticuleuse avait tout préparé depuis quelques jours pour qu'il n'y ait aucun imprévu le jour du mariage. Cependant, à son grand regret elle n'avait pu se rendre en la Cathédrale Sainte-Hélène-de-Lausanne pour assister à la cérémonie de mariage. Alors il ne fallait absolument pas qu'elle rate les festivités organisées par la Vicomtesse de Couches.

La route ne fut pas longue jusqu'au Domaine de Couches. Plus elle se rapprochait du Château, plus l'exitation la gagnait. Elle était impatiente de pouvoir présenter ses voeux de bonheur à ses amis Yrysbleue et Willaparis.

En arrivant sur les terres de Sorane, la Dame de St Martin des Champs admira le paysage qui s'offrait à elle et relut une ultime fois le parchemin d'invitation. La calèche s'arrêta devant la herse du Château. Après une brève présentation au garde, on lui indiqua le chemin de la Salle de Réception.



Dernière édition par Mallory le Lun 15 Nov - 20:38, édité 1 fois
Mallory
Mallory

Messages : 2
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Miglia150 le Dim 14 Nov - 20:17

Un carosse aux armes surement insolites pour un bourguignon était parti de Dijon, lieu de résidence du poursuivant d'armes Julien de Lancastre. C'était le premier octroi auquel il assistait mais il demeurait tranquille, assis confortablement dans sa voiture, la tete penchée vers la vitre pour connaitre le paysage du Duché dont il s'honorait d'etre un citoyen.
Son désir d'absorber la "burgondité" des terres que ces roues traversaient était égal à celui de les admirer et de là en rever ; c'est étonnant d'ailleurs que d'observer comment, un individu, meme s'il a beaucoup souffert, arrive, par un éclat de l'ame qui sait conserver sa fièvre meme dans la douleur, à trouver la force de rever.
Notre Corfou n'avait sans doute pas peiné tellement mais, par rapport aux temps où il vivait, il avait connu des chutes tortuantes qui avait suivi ou précedé des gloires.
Au temps où ce voyage vers Couches se situe, il acquérait à nouveau et lentement de la confiance vers une croissance très graduelle ; des candidatures pour des postes soigneusement choisis, des succès dans son travail poursuivi avec diligence, mais des insuccès aussi, des réfus tels qu'une éléction municipale perdue, une marche héraldique - celle de
Sigillant - confiée à un autre impétrant, sa vie publique se composait de cela.
Et c'était juste pour les plaisirs que sa bésogne la plus chère et adorée lui offrait qu'il voyageait vers le Vicomté de Couches, une invitation à la main de la patronne lui permettant d'assister au mariage et au serment qui, en ce jour là, allaient voir le jour.
Son trajet fut plus ou moins agrémenté par cette contemplation de ces endroits de bonheur, de commencement d'une nouvelle vie, jusqu'à ce que le coche s'arreta et la lettre fut montrée.
Corfou savait bien que, si l'on peut se conceder ces revasseries en privé, lorsqu'il y a du monde, notamment la noblesse, il faut etre présent et attentionné, il se réveilla en quelque sorte et fit sa descente de son carosse en s'appuyant uniquement sur ses jambes - ces formes d'autonomie lui étaient chères -.
Et des regards jeté ça et là, dans un farfouillement des yeux pour découvrir le monde déjà présent et s'approcher de son chef,
Bourgogne, et sa suzeraine (de Theudbald) Phylogène.


Dernière édition par Miglia150 le Lun 22 Nov - 13:23, édité 1 fois
Miglia150
Miglia150

Messages : 1
Date d'inscription : 13/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Invité le Dim 14 Nov - 21:24

Trois serments et un banquet. Oriflammeauxerre

[Devant le château]

Qu'était-elle en droit de dire de la route qui avait été la sienne? Elle avait observé avec minutie, et ce lorsqu'elle l'avait pu, les bêtes des gens d'armes, et celles qui tiraient la voiture de la Duchesse dans laquelle elle avait pris place. Le constat n'était pas déplaisant: et Aelith avait sourit devant les nombreux destriers qui composaient le convoi. Sa mère lui avait autrefois reproché de s'intéresser aux chevaux plus qu'aux êtres humains, mais n'était-ce pas pour cette même raison qu'elle avait été reçue à Auxerre?

Elle quitta la voiture à la suite de la Duchesse, respirant avec délectation l'air froid et piquant qui soufflait sur Couches. Machinalement, la Chambertin lissa les plis de sa robe avant de rejoindre Irançy et sa suzeraine. Elle eut une pensée pour Stephan, qui aurait sans doute eu l'heur de clamer quelque phrase digne d'agacer toute la compagnie et de lui attirer les foudres de sa cousine, mais se contenta de saluer le Comte de Corfou qui venait à leur rencontre, et qu'elle avait eu l'occasion de croiser quelques fois dans les couloirs du quartier Général de BOUM.


-« Votre Grandeur, le bonjour. »

Et elle aurait bien de la chance s'il se souvenait seulement d'elle alors qu'elle n'avait été qu'un fantôme au sein d'une campagne active... et visiblement réussie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Charles de Margny le Lun 15 Nov - 21:58

    Les indications qu'avaient donnés l'homme qui l'avait si chaleureusement accueilli sans le moindre sourire étaient limpides et juste. Mais ceci n'empêchera pas le brun de faire une réflexion à la maitresse des lieux au moment venu sur l'attitude presque désinvolte de ses gens. Une telle erreur en Condé aurait déjà garni le gibet de la grande place dont le bon peuple était très friand, même gourmand si le vice en serait poussé à l'extrême ...

    Mais avant de faire part de ces états à la vicomtesse, il fallait au barbu s'acclimater au monadisme au quel il s'offrait. N'étant pas le plus grand adepte de ce genre de sortie en public, il était l'occasion pour le Margny de côtoyer un peu ces gens de son monde bien plus acclimaté à ce genre de réception. Et dans cette charmante salle ou il venait d'entrée quelques têtes défilaient devant lui, certaine connus de vue, d'autres parfaitement inconnus, peut être rencontré, mais ne l'ayant pas vivement marqué alors. Ne sachant trop ou ce mettre, il décida de faire un petit tour, qui sait, croisera t-il à nouveau le curé sémurois ... D'ailleurs, qui officiait en ce jour béni ? Lui avait-on signifié ? Il ne s'en souviendrait même pas.
Charles de Margny
Charles de Margny

Messages : 2
Date d'inscription : 13/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Invité le Mar 16 Nov - 7:54

LMB et Ragon étaient sur les routes depuis plus de 6 mois, mais ils ne pouvaient pas louper le mariage de leurs amis, et c'est avec hâte qu'ils prirent la route en direction du Château de Couches.

Traversant des paysages magnifiques ils virent enfin se profiler le Château.

Bien emmitouflée dans sa cape, LMB descendit de l'attelage avec l'aide de son mari. Malgré le froid automnale, le soleil resplendissait dans le ciel, comme si lui aussi voulait être présent en ce journée exceptionnelle.

Elle avait revêtue une robe brodée aux fils d'or sur une soie mauve, qui lui faisait ressortir ses grands yeux verts dont la couleur rappelait les bijoux qu'elle portait.

Son mari était très beau, elle n'avait d'yeux que pour lui, elle lui prit la main en attendant que le garde prenne connaissance de leur invitation.

Elle entendit son mari demander qu'on annonce Messire Ragondindam et Dame LesMoutonsBleus de Labraude

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Kingrade rochejaquelein le Mar 16 Nov - 11:54

Une missive fut apportée par un coursier à l'allure complètement défaite...
De ce fait avant de pénétrer en ce lieu plus que sublime,il exécuta un revers de la main sur ses vêtements et enfin sur sa chevelure dorée...
Mais il était là pour des choses bien plus graves que sa coiffure ou autre...

Il pénétra à toute allure dans le castel ,en donnant raison de sa venue au garde bien sur,après un chemin périlleux dans les couloirs ,le voilà arrivé dans la salle de réception...Il s'approcha de le vicomtesse qu'il crut apercevoir et avec un air de crieur il se mit à lire la missive à haute voix..

Le Bonjour,Vicomtesse,

Vous avez pu remarquer le fait que nous ne sommes pas allés plus loin que les grilles du castel...
Cela n'est point fait à votre encontre,ou par quelconque envie de ne pas vous voir..au contraire j'aurais été heureux d'assister à cet événement..
Malheureusement j'ai reçu à mon arrivée une missive m'informant du décès de mon Père.Ce fut pour moi un modèle...et un père est un père.

J'espère donc que vous comprendrez le fait que je ne puisse festoyer à vos côtés.J'entre maintenant dans une période de deuil et festoyer à peine il vient de mourir,cela n'est point possible pour moi.Je souhaite tous mes voeux de réussite et mes félicitations à votre Soeur et principal personnalité de cet événement.

Fait en la Seigneurie de Crégols,le seizième jour du mois de Novembre en l'an de Grasce 1458 par Kingrade du Vergier de la roche jaquelein.

Le crieur et coursier attendait maintenant un peu d'argent pour aller en taverne ou au moins se payer un bon repas,il ne bougeait donc pas..
Kingrade rochejaquelein
Kingrade rochejaquelein

Messages : 3
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Invité le Ven 19 Nov - 14:16

Gargantua était aussi là en attendant que tout ça démarre. il avait reçu une missive de la Vicomtesse de Couches et avait accouru aussi vite qu'il avait pu.

en traversant le château, il était obligé d'admettre que c’était une demeure vraiment merveilleuse. il lui tardai de pouvoir assister à cette cérémonie qui allait surement être encore plus magnifique. il aperçu Sorane et s'inclina en passant devant elle et vint rejoindre le reste de l'assemblée ici réunie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  emmaline le Ven 19 Nov - 18:04

la Dame de St Leger sur Dheune avait trouvé une missive a son retour de voyage .
Elle l'ouvrit, intriguée de voir le sceau de la Vicomtesse de CoucheS .
Emma etait invitée a un mariage qui avait lieu le lendemain au chateau de Couches. il etait grand temps!
Elle ameuta tout son manoir afin que ses affaires soient prêtes à la premiere heure.
la malle avec ses robes et tous ses effets personnels devaient etre faite ,les chevaux pansés,bouchonnés et attelés .
Aristide et Louison se mirent a courir dans tous les sens afin de satisfaire la Dame de St Leger.
Enfin tout fût pret .
Apres une nuit bien courte,Emmaline prit la route au petit matin dans la froidure automnale .

La céremonie etait un peu commencée lorsqu'elle arriva ,elle fit une entree discrete en saluant les personnes qu'elle croisat et se fit annoncer.
emmaline
emmaline

Messages : 3
Date d'inscription : 02/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  jusoor le Ven 19 Nov - 22:24

Ju soupira en passant les portes de la salle. Pfiouuu ce garde avait réussi à lui faire hérisser le poil. Des galeries, qu'il avait dit, et même une vouivre. Rien qu'à l'idée un frisson métallique lui parcourut l'échine alors que le nez charmant se plissait.

Se trémoussant dans sa robe pour faire passer la sensation désagréable, Ju s'avança. Sûr qu'il faisait meilleur être là, la lumière chaleureuse des bougies la rassurait, tout comme les voix qui lui arrivaient tantôt d'ici, tantôt de là. S'avancer mais pas trop et parcourir la foule pour reconnaître un visage ami. Evidemment elle avait l'intention de retrouver Sorane, mais la maîtresse des lieux devait être assaillie de salutations, elle attendrait donc.

Les mariés elle n'espérait pas les voir encore pour leur assurer ses souhaits les plus vifs, ils arriveraient sans doute dans un moment...

Là-bas derrière un groupe qui s'était formé elle reconnut quelques visages qui semblaient eux aussi pris en grande conversation... Aller les interrompre maintenant aurait été impoli, ainsi elle se décida à laisser le hasard aller à sa rencontre et entreprit de faire le tour de la salle, regard balayant les décors de la pièce. Tentures ? Rideaux épais ? Velours lie-de-vin sur les fauteuils ? La Guiche avait sérieusement besoin d'être revisitée, l'atmosphère y était glaciale et Ju s'y sentait comme dépareillée. Sorane était d'un goût sûr. Peut-être saurait-elle la guider sur de bons choix.

Ju s'arrêta devant une console finement travaillée et en étudia la teinte, puis osa la froler pour sentir le bois lisse se dérouler sous la pulpe de ses doigts. Les rires des convives étaient bien loin derrière elle à présent, tant elle était absorbée par sa découverte.
jusoor
jusoor

Messages : 4
Date d'inscription : 01/07/2010

http://heimatlos.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  yrysbleue le Dim 21 Nov - 9:51

Le couple arriva enfin dans la salle de réception, souriant le bonheur éclairé leurs visages.

Elle avait choisi une robe droite d’un bleu profond rehaussée de fil d’or, sa taille fine marquée d’un long ruban dorée, ses cheveux simplement bien brossés tombaient sur ses épaules.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au bras de son époux ils saluèrent les personnes présentes.
Elle aperçut son amie Mallory et tira sur le bras de Will pour aller l’embrasser.


Bonjour Mallory je suis heureuse de te voir, comment vas-tu ?
La route n’a pas était trop pénible ?


juste à coté Orante, Lmb et ragon elle s’avança aussi vers eux

Bonjour merci d’être venue.
yrysbleue
yrysbleue

Messages : 177
Date d'inscription : 30/06/2010
Localisation : Autun

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  willaparis le Dim 21 Nov - 12:07

Après avoir pasé un moment de toilette, c'est tout beau et parfumé, que les jeunes mariés arrivèrent enfin.
Tant de monde présent, will ne connaissait pas tout le monde et s'en félicita d'avance de faire de nouvelle rencontre.
C'est avec élégance qu'ils saluaient certaines personnes qu'ils pouvaient croiser du regard. Au coté de son aimée qui l'avait quelque peu entrainé et dirigé vers Mallory, il lui fit un baise-main, la trouvant radieuse depuis le temps qu'il ne l'avait point vu. Aussitôt les deux femmes commençant à papoter, will s'en retourna pour voir comment se portait le jeune couple ragon et lmb

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
willaparis
willaparis

Messages : 48
Date d'inscription : 01/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Mallory le Dim 21 Nov - 18:33

Un sourire illumina le visage de Mallory lorsque les jeunes mariés firent leur apparition dans la Salle de Réception. Yrysbleue, rayonnante au bras de son époux, vint à sa rencontre. Lorsqu'elle se trouva face à son amie de longue date, la Dame de St Martin des Champs tendit à la mariée, un panache de fleurs blanches et roses, dans un écrin de verdure, présenté dans un joli panier d’osier blanc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour -Léa- lui chuchota t-elle dans le creux de l'oreille. Puis en s'adressant aux époux :
Je vous présente à tous les deux, tous mes vœux de bonheur. Longue vie à votre couple et à votre amour....
Je vous prie de m'excuser pour ne pas avoir répondu à vos deux invitations ; qui m'ont d'ailleurs très touchées. Le temps m'a hélas manqué... Si vous saviez comme je regrette de ne pas avoir assisté à votre cérémonie de mariage... Mais sachez que toutes mes pensées vous ont accompagnées tout au long de cette magnifique journée.

Je suis heureuse d'être auprès de vous aujourd'hui, pour fêter dignement votre union. Je suis sure que la Vicomtesse a vu les choses en grand et nous réserve quelques bonnes surprises.
Mallory
Mallory

Messages : 2
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  yrysbleue le Lun 22 Nov - 9:31

Yrys sourit au prénom employé par son amie quand elle lui dit bonjour, elle était vraiment heureuse de la revoir et l’embrassant encore chaleureusement en prenant les fleurs.

Je te remercie infiniment, ta présence ici nous va droit au cœur, nous savons combien tu es prise par différentes occupations, j’espère que tout le monde s’amusera comme il se doit, je fais confiance a Sorane qui a toujours de bonnes idées et qui a un don pour surprendre les gens.

Elle plongeât son nez dans les fleurs avant de les poser sur une table non loin pour que tout le monde puisse profiter de la beauté de la composition qu’elle ferait monter plus tard dans leur chambre
yrysbleue
yrysbleue

Messages : 177
Date d'inscription : 30/06/2010
Localisation : Autun

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Invité le Lun 22 Nov - 12:40

Après le mariage, Djam avait suivit le cortège des mariées jusqu'au domaine de Sorane, toujours accompagné de sa fille Mélina. Le voyage fut plus long que celui de l'allée, peut être la fatigue commençait à se faire sentir. Sa fille était endormit dans ses bras, elle au moins serait surement en grand forme pour la soirée.
Quand le domaine fut enfin en vue, Djam réveilla doucement Mél et s'étira de tous son long. Décidément, elle voyageait beaucoup ses temps ci. Arrivé enfin, et commençant à bien connaître l'endroit, Djam se présenta aux gardes qui lui annoncèrent que les mariées étaient déjà arrivés et qu'ils devaient être bientôt rendu dans la salle prévu pour la soirée. Djam les remercia, et se dirigea vers celle ci. Mél voulant absolument marcher à ce moment là, Djam du freiner son envie de marcher vite comme à son habitude, ayant la petite main de sa fille dans la sienne. Mél adorait venir ici, tant par la beauté des lieux par le fait qu'elle savait qu'elle allait s'y amuser aussi.
Enfin, elle franchir la porte de la salle, déjà bon nombre de personnes étaient au rendez vous. Elle remarqua ses amis mariés, mais préféra les laisser tranquille, afin de profiter des leurs invités. Contrairement à elle, certains n'avaient pu participer au mariage, Djam croiserait bien plus tard le couple de la soirée. Elle se pencha vers Mél et lui dit tout en souriant.


Je suis sûre que tu meurs de faim ma belle. Si on allait voir le buffet d'un plus prés?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Invité le Ven 26 Nov - 21:45

Pandorha était descendu du carrosse, oui c'était plus pratique pour aller dans une salle de réception, dans sa robe rose magnifique, les cheveux attachés.

Trois serments et un banquet. 10_ros10

Elle entra dans la salle. Elle devait peut-être aller maintenant présenter ses félicitations aux jeunes mariés, hélas elle ne les connaissaient pas du tout, elle allait attendre avant d'y aller, une duchesse peut avoir le tract et oui.

Elle finit par regarder si elle ne voyait pas de visage amicaux. Elle avait un petit noeud à l'estomac, venir ici au milieu de personnes inconnues pour la plupart. Elle vit Sa grâsce la Duchesse Beatrice, elles s'étaient rencontrées à Château-Chinon où elle lui avait présenté sa petite fille d'amour, ainsi elle décida d'aller vers elle, une fois devant elle fit une révérence en lui souriant.


Quel plaisir de vous revoir votre grâsce, nous sommes contentes de vous voir ici. Allez-vous bien ?

Elle continuait de sourire en regardant un peu partout pour voir qui était présent, elle repéra le buffet et se promit d'aller y faire un tour rapidement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Beatritz le Sam 27 Nov - 0:36

Votre narrateur considèrera que ses personnages ont été accueillis avec déférence, ont été menés aux endroits où on les attendait, et se trouvent désormais face à la Duchesse de Louhans. Encore une blonde, dans l'entourage de la Souveraine. Beaucoup, beaucoup de blondes, autour de la Souveraine de Bolchen - on a déjà eu l'occasion de le souligner.

Ses cheveux bruns venaient de sa mère. L'encre, le corbeau, sombres comme une nuit sans lune. Mais son père, et ses oncles, étaient bruns également. Elle avait beau être fière, si fière d'être bourguignonne, il y avait l'Italie de sa mère, et l'Occitanie de son père. Au pays des latins, la Méditerranée des cheveux bruns.


-"Nous allons bien, Votre Grâce, et sommes bien aise de vous voir en assez grande forme pour revenir dans le monde. La Duchesse de Mortain, votre terrible garde-malade, a-t-elle cédé à vos insistances mondaines ?"
Beatritz
Beatritz

Messages : 3
Date d'inscription : 13/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Turinge le Dim 28 Nov - 7:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le voyage depuis Auxerre ne fut pas très long, quelques heures tout au plus. Le chapelain avait eu le privilège d'effectuer le trajet dans le carosse de la Duchesse Ingeburge.
Il avait prié avec elle et avait pu bavarder avec le seigneur Theudbald et Dame Aelith.
Le château de Couches apparut très vite. Y pénétrer pour assister à un si grand événement était un honneur ! C'était une première pour Turinge qui profitait d'autant plus de l'occasion. Les yeux grands ouverts il admira les lieux, nobles et beaux. Il suivit la Duchesse jusqu'à la salle de banquet. Il reconnut quelques personnalités de la noblesse croisées dans les couloirs du château de Dijon qu'il fréquentait souvent.

Les nobles messieurs et les grandes Dames s'étaient parés de beaux atours, mais c'étaient Yrysbleu et Willparis les mariés, qui étaient certainement les plus beaux du banquet. Ils rayonnaient du bonheur que cette union leur procurait.
Turinge
Turinge

Messages : 1
Date d'inscription : 28/11/2010
Localisation : Cosne

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Kingrade rochejaquelein le Dim 28 Nov - 7:39

Kingrade qui avait fait parvenir courrier auprès de la vicomtesse décida finalement de venir...l'enterrement de son père sera fait plus tard et il ne fallait pas dépérir dans la dépression...Son père n'aurait jamais voulu cela.
De ce fait,il fit préparer sa voiture en sein de la Seigneurie de feu son père ,bien sur il avait aussi fait préparer malles et toutes autres choses indispensables en un tel voyage...Il ne connaissait que peu la mariée et trop peu l'époux mais il avait été tout de même invité et il honorait son invitation de sa présence en cette Fête..
Il ne prit que de temps à passer le poste de gardes et les grilles du Castel Vicomtal..Heureusement,il connaissait déjà le chemin d'accès à la salle de réception..Son cocher lui ouvrit le portique et Kingrade descendit en toute hâte et au pas de course se dirigea en la salle de réception...quand il fut arrivé,les époux se trouvaient déjà en leur intérieur..
Les félicitations,ils les diraient bien plus tard...Il vit la Duchesse Pandorha discutailler avec la Duchesse de Nevers..Point grave si il dérangerait,il se dirigea dans sa tenue assez sobre..
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quand il fut au devant des duchesses,il fit une légère inclinaison du torse et à tour de rôle déposa un léger baiser sur les mains droites des duchesses...
Le Bonjour,Vos Grâsces,comment allez vous?

Il adressa un léger sourire à la Duchesse de Pandorha,il n'était point là en tant qu'intendant mais en tant qu'invité..
Kingrade rochejaquelein
Kingrade rochejaquelein

Messages : 3
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Beatritz le Dim 28 Nov - 11:14

Vous a-t-on déjà dit que la Duchesse de Nevers est bien tout, mais absolument tout, sauf physionomiste ?
Le visage de l'homme qui venait de lui prendre sa main gantée pour la baiser ne lui disait absolument rien. Sans doute son simple nom aurait levé tout doute, et lui aurait fait songer : "Mais oui, bien sûr, comment ne l'ai-je pas reconnu !". Hélas, pour elle : elle a la mémoire aussi grande pour les noms que petite pour les visages.

Il semblait pourtant, à l'attitude de l'homme, qu'elle devait le connaître, et il eût été impoli de lui montrer combien elle était peu douée à reconnaître les visages. Alors, d'une voix assurée, comme si tout était naturel, elle répondit :


-"Et bien, aussi bien que peuvent être une Duchesse épanouie par la grossesse qu'elle vient de mener à terme, et une Duchesse dans la fleur d'une grossesse qui prendra bientôt fin !"
Beatritz
Beatritz

Messages : 3
Date d'inscription : 13/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trois serments et un banquet. Empty Re: Trois serments et un banquet.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum