Le Deal du moment : -57%
Batterie externe à induction Samsung avec ...
Voir le deal
14.99 €

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Sorane le Jeu 1 Juil - 2:24

[1er juillet - Le matin]

La salle de réception était parée des couleurs du domaine.
Sur l'estrade, siégeait un fauteuil confortable dans lequel la Vicomtesse avait pour habitude de prendre de place quand elle tenait audience. D'autres fauteuils l'avaient rejoint.

Des fauteuils étaient alignés et des bancs de bois recouverts de coussins aux couleurs de Couches dans la salle. Des valets défilaient entre les chaises, soit pour les arranger, soit pour nettoyer la salle.

De longs candélabres avaient été amenés et allumés et positionnés dans la salle de manière à en éclairer chaque recoin.

A coté de la salle de réception, dans l'immense salle à manger, le long des murs, de longues tables avaient été dressées avec des bancs, en forme de U. A chaque place, une foule de domestiques installaient un tranchoir en pain du pays, une coupe de terre cuite, un couteau.

Dans les cuisines, c'était l'affolement... On épluchait, on arrosait les gigots de chevreaux qui grillaient, on perçait des futs de vins et de bières.
La maitresse avait prévu un banquet somptueux :
Quelques salades de légumes et des fruits en ouvre-bouche,
Du cretonnée de pois cassés, des brouets ou potages,
Ensuite du chevreau rôti à la sauce dorée, des crepinettes de foies de porcs, accompagnés de légumes de saison.
En desserte, des pâté de poires crues, des flans siennois, de la crème de mirabelle au miel et épices.
Et enfin du fromage du pays, et quelques gâteaux pas trop lourds, notamment les fameux macarons dont la Vicomtesse était si friande...

Elle avait également demandé à ce qu'une table soit préparée au grand salon avec des douceurs, des dragées, de la coriandre et du gingembre confits.

Tous soufflèrent que la maitresse déserta les lieux en fin de matinée pour aller se préparer, non sans avoir donné des instructions précises et chargé Hector de surveiller la fin des préparatifs.

En début d'après-midi, tout était prêt. Les gardes à l'entrée avait ordre de conduire les invités.
La vicomtesse n'était cependant pas encore pas tout à fait prête !

Sorane
Sorane

Messages : 222
Date d'inscription : 18/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Jeu 1 Juil - 15:30

Le vieux Juge entra dans la salle de réception. Il chercha la Vicomtesse des yeux...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  yrysbleue le Jeu 1 Juil - 22:17

yrys était arriver avec will sur invitation de leur deux amis Sorane et Umondel
Le vieux juge allait être anobli et il le méritait amplement.
Elle était heureuse de cette cérémonie et tenait a accompagner son ami qui avait toujours était là pour elle
yrysbleue
yrysbleue

Messages : 177
Date d'inscription : 30/06/2010
Localisation : Autun

Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Ven 2 Juil - 16:38

bonjour ma chère Yrys, comment vas-tu ?

lui fait la bise sur les deux joues

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Ven 2 Juil - 19:00

Elyane avait mis un peu de temps à trouver le château de Couches.
Elle ne souhait pas arriver en retard et pour mettre toutes les chances de son côté, était partie en avance.
Lorsqu'elle arriva finalement, l'ex-Tribun osa à peine entrer. Un domestique la dirigea vers la salle de réception.
Une salle immense et décorée comme elle n'avait jamais eu l'occasion d'en voir.
C'était sa première visite dans une demeure noble et elle comptait en garder autant de souvenirs que possibles.
Un banquet était dressé, aussi somptueux que le reste. Elle salivait déjà lorsqu'elle remarqua Yrys et will.
Il y avait aussi le juge Umondel, qu'elle connaissait de nom seulement et qu'elle apercevait parfois, à de rares occasions.
Elyane alla saluer les invités présents puis se demanda par où était passée la maîtresse des lieux...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Ven 2 Juil - 20:39

Frim dégustait un verre de Chateauneuf du Pape de son nouvel arrivage, tout en extrayant un nouveau dossier de la pile qui la narguait silencieusement chaque jour, lorsqu'elle fut interrompu par l'entrée d'un de ses assistants, porteur d'un courrier. Elle le prit, se demandant qui avait encore à se plaindre de quelque chose. Le seau lui était familier, mais ne remettant pas le nom immédiatement, elle ouvrit la missive, et lut le texte. Entre surprise et perplexité, Elle hésitait quant à la conduite à tenir. Elle n'était guère habituée de ces invitations, et on ne pouvait pas dire que cela lui manquait. Mais tout bien considéré, cela lui changerait les idées, et elle pouvait supposer que le vin serait bon.

Elle finit son verre, boucla quelques dossiers puis se mit en route, heureuse de retrouver son cheval et les chemins qu'elle n'arpentait plus depuis déjà trop longtemps.

Une fois n'était pas coutume, elle arriva à destination sans encombre et sans détours. Elle démonta et présentant son invitation, fut menée sans plus de commentaires vers la salle de réception.


Enlevant discrètement la poussière du voyage, elle s'arrêta à l'entrée, et observa les lieux fastueux.

- Et bien, elle ne changera pas, notre Vicomtesse, il y a pas à dire, elle ne fait pas les choses à moitié. - murmura t'elle.

Elle finit par entrer et s'avança pour saluer les personnes présentes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Ven 2 Juil - 21:49

Le temps lui était précieux, mais elle n'aurait loupé cette soirée pour rien au monde. Son amie avait toujours été là, alors, Djam se devait d'être présente. Et puis, cela lui ferait du bien de s'aérer l'esprit de tous ces bilans qu'elle n'avait pas l'habitude de lire et de passer du temps avec ses amis. Et puis sa fille!
Djam arriva donc au château de Couches, sa fille Mélina dans les bras comme souvent. Arrivée dans la salle, elle sourit en pensant que Sorane était vraiment doué pour organiser de telles réceptions, elle pensait à tout! Elle regarda les invités déjà présent, et alla saluer ses amies Yrys et Elyane, hochant la tête avec un sourire pour saluer la procureur et le juge.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Sorane le Sam 3 Juil - 0:14

"Rhaa mais c'est pas vrai !!!"

Sorane laissa ses bras retomber le long de sa silhouette... Elle abandonnait. Après 9 essais infructueux, elle soupira et renonça. Jamais elle n'arriverait à dompter sa masse de cheveux pour en faire un élégant chignon comme ses amies avaient réussi à en faire un pour sa propre cérémonie d'anoblissement.
Avec l'aide de ses deux femmes de chambre, elle avait essayé, mais échoué.

Tant pis, elle était déjà en retard, elle se doutait qu'elle devait déjà être attendue par les premiers invités !


"Mesdames, tant pis, tressez mes cheveux et remontez un peu la tresse et attachez là. Faites au mieux. Je ne peux rester plus longtemps absente. "

Elle vérifia vite fait dans son miroir l'ajustement de sa robe, de ses jupons et de son corset. Elle était présentable, à l'exception de la coiffure.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cela conviendrait ! Elle saisit un éventail assorti, de couleur émeraude, serti de nacre, accrocha la broche offerte par son amie Lea, ajusta autour de son cou le pendentif offert par Djam, afin qu'il accroche le regard sans l'emmener trop bas tout de même. Elle rangea la dague à rouelle qui ne la quittait jamais dans l'emplacement prévu, contre sa taille, cachée par des plis de tissus.

Elle descendit et se rendit d'un pas rapide à la salle de réception. Avant d'entrer, aux rumeurs qui lui parvenaient déjà dans le couloir, elle sut qu'il y avait déjà des invités.

Elle poussa les battants, avec un grand sourire :


"Bonjour à tous ! Merci d'être présents en ce jour !"

Il ne lui restait plus qu'à faire le tour et à accueillir les nouveaux arrivants.
Sorane
Sorane

Messages : 222
Date d'inscription : 18/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Sam 3 Juil - 8:10

Sosoooooooooo!

Oui, c'est pas discret un chevalier, vous saviez pas? Surtout quand c'est excité comme une puce.

C'est qu'il avait été long ce voyage, et en plus en arrivant Maman avait voulu se "rafraichir" et ça ça veut dire prendre un bain et passer suuuuuuper longtemps à mettre une jolie robe. Bon c'est vrai qu'elle était jolie la robe de maman, mais tout de même, pendant ce temps lui il s'ennuyait, surtout que bon hein les bains c'est pas toujours rigolo, surtout quand Maman elle lui lave les cheveux avec du savon qui pique. Et là, c'est pile ce qu'elle avait fait, bravo!
Enfin, comme il était grand maintenant, il avait pas trop pleuré, que un peu. Puis après Maman elle lui avait mis sa belle tenue, la rouge, comme le vin, et son fourreau à la ceinture pour son épée de bois. Même que Vaxou il avait failli la perdre l'épée, mais heureusement Milo il était super fort et il l'avait retrouvée. Elle était toujours un peu cassée comme avant que Vaxou la jette, mais Maman elle avait expliqué que les épées de chevaliers elles sont toujours un peu abimée parce que ils tuent les méchants donc forcément ça s'abime.

Ensuite après le bain Maman elle avait nourri la petite soeur - elle servait vraiment à rien qu'à les mettre en retard celle là! - et encooooore après elle avait mis sa belle robe toute neuve, la violette qu'elle avait cousue elle même.
Après elle avait laissé la petite sœur avec le Milo, même que Maman elle avait dit à la petite sœur qu'elle allait avec Papa, et lui il comprenait pas bien pourquoi Milo c'était le papa de la petite sœur et pas de lui.

Mais bon, c'est lui qui tenait la main de Maman, quand ils sont entrés dans la salle où il y avait tout plein de monde. Enfin il avait vu Soso même que Maman ça faisait depuis qu'ils étaient arrivés qu'elle lui disait qu'il allait la voir et puis il avait attendu drôlement longtemps alors hein!
Donc il avait lâché la main de Maman et couru dans les jupes de Soso. Elle sentait drôlement bon elle aussi elle avait du prendre le bain comme Maman.


'A va bien Soso?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Sam 3 Juil - 8:45

Diable, pourquoi avait-il fallu que les petits garçons soient si agités? La cérémonie n'avait pas commencé que la rouquine en était déjà épuisée.
Heureusement, un bain l'avait requinquée assez, et puis l'idée de porter publiquement une tenue réalisée par elle même, chapeautée bien sur par la célèbre Attia de l'Atelier des Doigts d'Or, aussi.
Le mouflet prêt et propre, elle avait passé un certain temps, voir un temps certain, à coiffer sa longue chevelure rousse. A croire que c'était une malédiction fournie clefs en main avec la couleur, la difficulté à ordonner la masse croulante de cheveux. Son blond n'aimait que les voir lâches dans son dos, voletant dans le vent, et elle le payait à chaque fois qu'elle s'apprêtait pour un évènement plus mondain.
De guerre lasse, elle finit par nouer la chevelure finalement lissée dans une résille. Puis elle passa sa robe violette, et après les remontrances d'usage à son blond époux, elle lui colla sa fille nourrie et endormie dans les bras, vérifiant du même coup la tenue qu'il avait choisie. Par tous les Saints qu'il était beau ainsi et... Bordel, la cérémonie!

Elle réajusta une dernière fois sa tenue, et pris la main de son fils. Savait-il seulement que les terres de feu son père étaient à quelques lieues seulement du château de Couches?
A l'entrée de la salle de réception, elle s'arrêta quelques instants, le temps pour elle de regarder qui était là. Celui de faire admirer sa tenue aussi? Non voyons, qu'allez vous penser là?

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Robe9

Sa pause lui permit de repérer tous les gens en qui elle n'avait aucune confiance, et les quelques amis qui se trouvaient là. Dont Sorane, déjà présente pour accueillir ses invités, aux jupes de laquelle un petit rouquin se pendait déjà. Elle avança tranquillement vers son amie, décrocha le mouflet, et salua cette dernière en souriant.


Vicomtesse, c'est un plaisir de te revoir après ces longues semaines.


Dernière édition par breiz le Mer 14 Juil - 21:10, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Esyllt_catarina le Sam 3 Juil - 16:08

Tu vois, je te l'avais dit !! C'est sur un ton réprobateur qu'une énième rousse entra dans le lieu des festivités. J'ai l'air d'un sac dans cette robe, je voulais le nouveau modèle Été de la collection de Bois Doré. Des gouts de luxe visiblement car depuis le défilé de la Saint Nicolas, Esyllt ne passait plus que par les ateliers de la fournisseuse royale, enfin, quand son père voulait bien lui concéder quelques centaines d'écus, c'est à dire seulement tous les mois ... Une enfant martyrisée qui prendrait bientôt sa revanche quand le paternel deviendrait gâteux et mangerait de la bouilli à la petite cuillère. C'était une vision de rêve que l'ingrate miroitait dans ces instants de bonheur familial.

La petite qui essayait de tirer sur sa robe pour la rendre plus présentable, mais sans le résultat escompté, non tout au mieux elle n'était alors que plus plissée, regarda les invités de cette petite boustifaille nobiliaire. La jeune fille n'était là que pour Couches, les autres elle s'en fichait. Ce qui lui importait c'était de découvrir ce lieu, ce domaine qui n'était alors qu'une vague évocation, paysage verdoyant, vieux cépages ou blés dorés ? Château en bon état ou laissé à l'abandon. Nombreuses dépendances, architecture moderne ou austère ? Et puis Sorane devenait une amie pour la cadette de la Louveterie. A la base connaissance paternelle, les rouquines s'étaient rapprochées au fil de leurs aventures, qu'elles fassent BOUM, un effet BOEUF ou créer le BORDEL. Oui, entre les deux, il y avait un petit truc. Était-ce la couleur de cheveux ? Qui sait, rien n'était moins sûr. Un défaut pour un avantage, c'est certain.
Il lui fallait saluer tout le monde, elle le fit, sans conviction pour beaucoup, ne les connaissant pas, ne les appréciant pas, ne les supportant pas, mais elle s'arrêta aux abords de deux personnes. Une première rousse, la Chambertin. Plus jeune que Sorane, collaboratrice à la basilique et partisane de la saveur Bourguignonne. Esyllt la salua avec beaucoup de plaisir avant de la quitter et lui assurer un retour rapide, il lui fallait saluer la maitresse de maison. Le contraire ne se faisait pas, aussi c'est au fil de quelques pas, le sourire aux lèvres, oubliant tous les soucis de sa dure vie (les robes, les chaussures et les cheveux) que la jeune fille s'abaissa dans une légère révérence avant de saluer comme il se devait leur hôte. Le cadre, le monde autour l'obligeait à plus de tenue, elle s'exécuta donc avec rigueur.


Couches, c'est un plaisir !
L'attention que vous nous portez est exquise. Et puis, quelles pierres !
déclara-t-elle en montrant les murs du Castel. En effet, depuis son arrivée, plus que par les alentours, c'est la maison de la Vicomtesse qui avait capturé son regard. Il vous faudra me montrer le reste. Les caves surtout ! Un large sourire pour ponctuer cette réplique mutine et directe.
Esyllt_catarina
Esyllt_catarina

Messages : 24
Date d'inscription : 01/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Sam 3 Juil - 21:35

Et d'ailleurs, à Tonnerre, un peu plus tôt, en parlant de caves...

-« Lothaire, mon cheval! Et veillez sur Stephan... Son goût prononcé pour le vin bourguignon finira par mettre ma cave à sec. »
-« Ce serait en effet fort regrettable... », répondit amusé le vieux domestique avant de remettre à Aelith les rênes de Tacite. Celle-ci monta en selle, ennuyée cependant par sa tenue qui ne lui permettait pas une pratique correcte de l'équitation - comment peut-on prétendre monter confortablement en robe et en jupons?! -, puis mit le grand hongre alezan au galop. Destination: Couches.

Comme le voulait la tradition, elle n'arriva pas la première, mais fut cependant à l'heure au lieu dit. Confiant Tacite à un jeune palefrenier, elle épousseta sa robe aux couleurs de sa chevelure avant d'être menée jusqu'à la salle de réception. Et d'ailleurs, en parlant de chevelure, la maîtresse des lieux n'était malheureusement pas la seule à se retrouver démunie dès lors qu'il fallait la mettre en ordre. Nul chignon pour Aelith donc, nulle tresse non plus en réalité - et tant pis pour les convenances, la mode de l'époque, les compliments qu'elle ne recevrait pas et que sais-je encore -, mais bien une cascade de cheveux roux qui retombaient sur ses épaules.

Elle n'eut guère le temps de saluer les personnes présentes qu'elle fut rejointe par la plus délicieuse des enfants - bien qu'Esyllt fut d'une maturité qui reléguait bien souvent nombre d'adultes au rang de nourrissons -: une rouquine, évidemment. Elle la salua avec tout le respect qu'elle lui devait, un sourire aux lèvres. Ce ne fut que lorsqu'elle la quitta qu'elle se rendit compte de sa première erreur: n'avoir pas salué Sorane. Elle avait cependant une excellente excuse! Celle-ci était déjà occupée avec une foultitude d'invités, elle ne pouvait décemment pas en rajouter une couche - ah ah, notez tout de même le jeu de mot! Elle attendit donc que le tour d'Esyllt soit fini pour lui présenter ses respects - une réunion de rousses, en quelque sorte:


-« Vicomtesse, le Bon Jour. C'est un plaisir que d'être ici: Couches est splendide. »

Qualificatif qui valait d'ailleurs aussi bien pour la jeune femme que pour le lieu. Un sourire aux lèvres, Aelith constata que le vert émeraude allait incroyablement bien avec le roux des cheveux de Sorane. C'était à retenir...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Elisabeth Stilton le Dim 4 Juil - 7:53

Elisabeth avait passé les gardes, Albert était toujours dans la cour avec le jeune poulain et y resterait jusqu'à ce qu'elle l'appelle. Doucement elle entra dans le salon des invités. Elle ne connaissait personne même pas la vicomtesse ni les futurs nobles. Elisabeth n'aimait pas la situation, tout le monde avait l'air de se connaitre. C'est donc anxieuse qu'elle avança au milieu de la pièce. Les mains tranquillement posées sur sa robe made in Doigt d'Or by Attia.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tien ce violet me dit quelque chose. Hum serait ce elle ?

Elisabeth s'approcha de la robe violette. Oui oui ... Enfin une tête connue, ça faisait du bien. Elisabeth entendit Breiz nommer la femme Vicomtesse. Ainsi c'était donc elle l'amie de Mère. Elle s'approcha et fit une révérence.

Bonjour Vicomtesse, merci pour cette invitation.

Puis vers son amie.

Bonjour Breiz.
Elisabeth Stilton
Elisabeth Stilton

Messages : 6
Date d'inscription : 02/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Dim 4 Juil - 10:30

Jack venait de passe la salle des gardes et rentra donc dans la salle de réception.
Il aperçu quelques personnalités connu qu'il ne connaissait lui que de nom, et il se dirigea vers son père Umondel.

Bonjour, finalement je suis venu belle surprise non ?Mais il y'a des gens que je ne connais pas, tu me présentes ?

Il esquissa un sourire en attendant sa réponse

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Dim 4 Juil - 19:30

Le vieux Juge vit entrer de nombreuses personnes, qu'il alla saluer chaleureusement

Bonjour breiz. Comment va le petit bout ? Et toi, Elisabeth, tu vas bien ?
Vous êtes simplement ravissantes.

Bienvenue à vous, Djambelli et Frim. Ravi de vous voir ici.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Dim 4 Juil - 20:26

Et oui, il venait de se faire ignorer, il resta un instant bouchebé...
Puis il fixa le sol sans bouger, pensif, et enfin parti dans un petit coin perdu dans la salle, ignoré par son propre père...

On pu entendre un léger son : ah...ah...ah............

Il resta longtemps à cet endroit, toujours aussi pensif...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Dim 4 Juil - 20:44

Sturn mit un peu de temps à venir mais un petit contre temps l'avait retenu au château de Dijon.
Sturn arriva donc. Il Vit que beaucoup de monde était arrivé. Il reconnaissait pas mal de tête déjà présentent. Sturn les salua et se dirigea vers son oncle en slalomant entre les les élégantes toilettes des femmes, en faisant bien attention de n'écraser aucun pieds délicats.

Bonjour mon oncle. Je vois que vous vous portez bien aujourd'hui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Lun 5 Juil - 14:43

Angelyque arriva dans la salle de réception, elle portait une robe plutôt sage que sa fille Agapée lui avait offerte

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Robe-e18

Elle se dirigea en direction de la maitresse des lieux, sa filleule adorée et d'Umondel, qui allait devenir son vassal, saluant ensuite tous les visages connus.

Bonjour ma chère filleule, bonjour Umondel, c'est une bien belle demeure que tu as là ma filleule.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Lun 5 Juil - 18:13

La rouquine sourit à la jeune Elisabeth, avec laquelle elle était devenue très amie, malgré les quelques années de moins qu'avait la jeune femme. Après tout, elle était bien amis avec sa mère malgré le fait que cette dernière ait été plus âgée qu'elle.
Elle allait ouvrir la bouche pour saluer joyeusement son amie quand une certaine baronne bourguignonne fit son entrée. Choquée, la rouquine ouvrit deux yeux ronds sur la tenue que portait cette dernière. Elle se tourna vers Eli, et siffla entre ses dents, afin que seule cette dernière l'entende :


Nom de Dieu ELi, tu as vu qu'Attia s'est encore fait voler des tenues? Et par la même personne en plus! Cela fait deux fois que cette femme, que tu ne connais peut être pas, s'affiche dans une tenue signée Attia des Doigts d'or, c'est dingue ça!

Elle se redressa légèrement, après avoir récupéré son fils dans les jupes de Sorane, et s'exclama vers la baronne Angelyque :

Baronne, c'est toujours un plaisir de voir une noble dame se vêtir chez la célebrissime Attia. Une question cependant : Et la rouquine, pas impressionnée pour deux sous, d'accentuer ses paroles :envisagez vous un jour de payer vos tenues au lieu de les dérober? C'est la seconde fois que vous volez une tenue dessinée par Attia. D'autant que si je puis me permettre, une tenue de paysanne, lin simple, quelques lacets de cuir grossier un une jolie mousseline, c'est un peu léger pour une baronne comme vêture...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  jusoor le Lun 5 Juil - 20:24

Ju était conduite par un des gardes qui lui avait ouvert les grilles jusqu'au salon qu'elle devinait être celui des cérémonies, eu égard à l'invitation reçue de Sorane. La fraîcheur qui régnait dans ces murs contrastait sévèrement avec la chaleur écrasante de la cour. Elle en fut presque surprise, mais tout autant soulagée et bien que les joues de la Moineaute fussent rouges de l'effort fourni jusqu'ici, sa peau ne s'en était pas moins rafraîchie depuis qu'elle avait passé les lourdes portes.

Elle n'était guère accoutumée aux cérémonies de tous genres, la seule obligeance qu'elle avait vu donner était celle de son "Père" à Marie-Alice... Alors pour tromper sa gêne, elle observa ce qui l'entourait, devinait au-dessus des larges épaules qui la conduisaient de jolis décors, des fresques accrochées ici et là, des consoles délicieusement ciselées qui soutenaient de larges vases débordants de fleurs coupées... La vision obturée par la large carure qui lui ouvrait le chemin, Ju était presque déçue de ne pouvoir profiter pleinement des jolies choses. Elle leva les yeux sur les lustres qui pendaient du plafond et se fit mentalement la remarque qu'elle n'aimerait pas que l'un d'eux lui tombe sur le coin du bec.

Les épaules s'étaient arrêtées et Ju faillit presque les percuter, tête en l'air, mais celles-ci se dégagèrent et s'effacèrent devant le salon qu'elle put enfin apercevoir. Deux pas plus loin et porte refermée derrière elle, la Moineaute observa avant d'aller plus loin. Des visages connus pour certains, des toilettes à la faire rougir de honte aussi... Ju baissa une seconde le regard sur sa houppelande commune et s'interrogea. Mais c'est sa fierté qui, rapidement, prit le pas
*Hmmm... Après tout moi j'ai l'excuse de la grossesse... j'peux pas me faire rhabiller à tout bout de champs...*

Et Ju de redresser la tête, sourire aimable, ni trop large, ni trop timide et de s'avancer vers les visages familiers si ce n'était amis pour certains. C'est ainsi qu'elle vint saluer la Rouquine Incendiaire de Meyre puis Sorane.
jusoor
jusoor

Messages : 4
Date d'inscription : 01/07/2010

http://heimatlos.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Lun 5 Juil - 21:12

Angélyque regarda la rouquine sans se départir de son sourire

Madame, avant de parler à tort et à travers vous devriez vous renseigner d'abord, vous auriez bien moins l'air bécasse, cette robe a été en effet créée par Attia, pour cela votre oeil ne vous a pas trompée, mais elle a été créée uniquement pour moi, selon mes mensurations, et payée rubis sur l'ongle par ma fille...oseriez vous traiter ma fille de voleuse? quand à savoir ce que je dois ou non porter, permettez moi donc d'être seule juge, la noblesse ne se voit pas sur les vêtements mais dans le comportement....c'est bien pour ça que....

Comptez-vous m'insulter chez ma filleule ou allons nous en rester là? c'est pas que...mais...je ne pense pas être venue pour vous!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Lun 5 Juil - 21:55

Le vieux Juge se dit qu'il était temps pour lui de se changer et de porter sa tenue d'apparat. Il quitta quelques instants la pièce, et revint.
Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Tenuer10

Bonjour mon cher neveu, ravi de te voir ici.

Mais voici Angelyque, bienvenue chère baronne !


il lui fit le baise-main

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Lun 5 Juil - 22:32

Angélyque sourit à Umondel, rougissant tandis qu'il lui baisait la main

Tu es magnifique dans cette tenue, Umondel


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Elisabeth Stilton le Lun 5 Juil - 22:41

Ah tiens son prof était là. Elle ne se souvenait pas l'avoir vu mentionné dans la lettre mais bon elle courrait partout en se moment. Elle salua le vieux juge.

Bien merci, un peu surchargée mais ça va.
Et toi même ?


Tout à coup une femme entre avec une robe d'Attia, Breiz lui siffle dans les oreilles que c'est un vol. Ni une ni deux elle écrit à Attia pour en savoir plus. Pendant ce temps, Breiz en remet une couche. Eli ne sait pas quoi faire, suivre ou pas la rousse. Après tout étant l'apprentie de la tisserande elle devait connaître les tenues mieux qu'elle.
Le pigeon arriva, Attia lui annonça qu'une Evanaelle, avait en effet passé commande pour la robe.


Breiz, psssssttt, pssssttt

Afin de n'être entendu que de Breiz.

La commande à bien été fait pour elle par une certaine Evanaelle.
Elisabeth Stilton
Elisabeth Stilton

Messages : 6
Date d'inscription : 02/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Invité le Lun 5 Juil - 23:05

Le Maréchal d'armes fit son entrée à pas lent dans la salle que lui avait indiqué son guide. Vêtu d'un simple habit d'azur recouvert de son manteau d'hermine, il observa les personnes présentent, cherchant désespérément un visage connu qui pourrait lui indiquer la maitresse des lieux qu'il ne connaissait malheureusement pas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458 Empty Re: Cérémonie d'anoblissement du 1er juillet 1458

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum